Message de Mme Louise MUSHIKIWABO à l'occasion de la 22ème journée internationale de la langue maternelle et lancement de l’appel à projets « Langues en dialogue », en soutien aux initiatives de sensibilisation aux variétés de français et à la diversité linguistique de l’espace francophone.

La 22 ème édition de la Journée internationale de la langue maternelle est placée cette année par l’Unesco sous le signe de la « promotion du multilinguisme pour l’inclusion dans l’éducation et la société ». Elle rappelle ainsi l’importance des premiers apprentissages en langue maternelle pour la réussite scolaire des élèves et leur insertion harmonieuse dans la société.

Repenser les politiques en faveur du multilinguisme, mettre en œuvre et partager des expériences novatrices dans ce domaine, deviennent une nécessité. L’éducation plurilingue, en langue maternelle et en français, est au centre de l’Initiative ELAN (École et langues nationales) déclinée dans 12 pays d’Afrique subsaharienne en 39langues. C’est en français et dans 5 autres langues, que Radio Jeunesse Sahel crée un nouvel espace d’expression pour les jeunes de cette sous-région prioritaire pour l’action de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). « Langues en dialogue », dont nous lançons aujourd’hui le deuxième appel à projets, accompagne des initiatives de sensibilisation aux variétés du français et à la diversité linguistique et culturelle qui caractérise l’espace francophone... Autant de projets autour du multilinguisme, priorité de la Francophonie dont cette période de crise sanitaire sans précédent ne doit pas nous détourner.

En tant que Secrétaire générale de la Francophonie, je ne peux qu’inviter tous nos États et gouvernements membres à saisir l’occasion de cette Journée pour valoriser à leur tour le multilinguisme, en rappelant que la fertile cohabitation du français avec les multiples langues nationales contribue largement à faire du vaste espace francophone le lieu des diversités les plus riches.

Que cette Journée permette de réaffirmer le rôle des langues maternelles comme de précieux relais pour une éducation inclusive de qualité pour toutes et tous !

Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de la Francophonie

Télécharger documents

Partager Sur:

Facebook Twitter LinkedIn

LIRE AUSSI