L’approche par les compétences pour une meilleure formation des jeunes

A l’occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes le 15 juillet, l’OIF met en avant l’expertise de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF), qui œuvre au renforcement des capacités des jeunes du monde francophone afin de faciliter leur insertion sur le marché de l’emploi, notamment grâce à son programme « Formation et Insertion professionnelles des Jeunes » (FIJ).

Ce programme entend répondre à la nécessité de développer la formation technique et professionnelle pour faciliter l’insertion dans le monde du travail. Son action se décline selon deux axes principaux :

  • d’une part, le soutien à l’élaboration de politiques publiques visant à relier la formation professionnelle avec les compétences attendues par les marchés du travail,
  • d’autre part, dans les pays où ces politiques existaient déjà, l’accompagnement dans l’élaboration des programmes de formation pour favoriser leur pertinence au regard du marché de l’emploi.

A travers cette offre de formation, le programme FIJ permet aux conseillers pédagogiques et aux formateurs de l’enseignement technique et de formation professionnelle de se familiariser avec le concept d’Approche Par les Compétences (APC). En effet, durant les vingt dernières années, la plupart des pays d’Afrique francophone ont progressivement adopté l’APC comme stratégie pédagogique pour l’élaboration et/ou la révision des programmes de formation dans leurs systèmes d’enseignement technique et de formation professionnelle.

Qu’est-ce que l’Approche par Compétences ?

La singularité de cette approche est qu’elle met l’apprenant au centre du processus d’apprentissage en vue de favoriser sa progression et sa réussite à travers l’acquisition de compétences professionnelles et techniques qui correspondent aux besoins des entreprises.

L’APC constitue une véritable interface entre le monde du travail et celui de la formation. Elle repose sur trois axes fondamentaux :

  1. la prise en compte de la réalité du marché du travail
  2. le développement du matériel pédagogique
  3. la mise en place, dans chaque établissement de formation, d’une approche pédagogique centrée sur la capacité de chaque apprenant de mobiliser ses connaissances dans la mise en œuvre des compétences liées à l’exercice du métier qu’il a retenu.

L’adoption de l’approche par les compétences permet aux ministères en charge de la formation professionnelle et technique de renforcer et de consolider leurs partenariats avec le secteur privé, afin d’améliorer de manière substantielle la qualité de leur offre de formation et, en conséquence, d’augmenter les taux d’employabilité et d’insertion professionnelle des jeunes diplômés, notamment dans des secteurs porteurs d’emploi.

Une formation au service des États

En 2009, l’OIF a conçu et diffusé six guides méthodologiques d’appui à la mise en œuvre de l’APC en formation professionnelle. Ces guides constituent le socle du programme de formation en ingénierie APC du programme « Formation et insertion professionnelles des Jeunes » (FIJ) de l’IFEF et décrivent chaque étape de l’ingénierie pédagogique. Ils abordent principalement l’analyse du marché du travail, l’élaboration de référentiels métier-compétences et le développement du matériel pédagogique. Ces guides ont permis à la plupart des pays d’Afrique francophone de préparer la transition de la « pédagogique par objectifs » vers une approche d’apprentissage centrée sur les compétences donc.

En 2020, l’IFEF, à travers son programme FIJ, a fait évoluer cette formation en ingénierie APC vers un mode hybride (présentiel et distanciel), afin de la rendre accessible à un plus grand nombre de formateurs, tout en valorisant les expertises locales au sein de l’espace francophone. A l’issue de la formation, d’une durée de 35 jours, répartis en moyenne sur 9 mois et dispensée par des experts APC internationaux et des tuteurs régionaux / nationaux, les participants sont en mesure :

  • d’organiser une Analyse de Situation de Travail (AST) avec les professionnels d’un secteur d’activité ou un métier / profession ;
  • de réviser ou rédiger un référentiel métier-compétences, un référentiel de formation et un référentiel d’évaluation pour un métier donné ;
  • de réviser ou rédiger le guide pédagogique correspondant ;
  • d’implanter le programme de cours dans un établissement de formation technique ou professionnelle

Quelques chiffres

  • 14 pays ont bénéficié des formations dispensées avec le concours de l’IFEF: Bénin, Burundi, Cambodge, Cameroun, Cap Vert, Comores, Côte d’ivoire, Guinée, Haiti, Laos, Madagascar, Mali, Sénégal et Vietnam
  • 33 programmes de formation ont été élaborés / révisés selon l’APC
  • 7 filières / familles de métiers sont principalement représentées :  informatique, mécanique auto/moto/bateau, construction-bâtiment (menuiserie, maçonnerie, plomberie, électricité), géologie/mines, hôtellerie / tourisme, artisanat, sculpture, etc.
  • 300 conseillers pédagogiques ont été formés en ingénierie et pédagogie APC
  • 1 000 formateurs « métier » ont été formés en pédagogie APC
  • 15 000 apprenants ont bénéficié des programmes de formation élaborés selon l’APC
 

Vidéo : formation hybride en ingénierie APC pour des conseillers pédagogiques du Burundi, Guinée, Madagascar et Mali

 

Lire Aussi

À la une

eLearning Africa 2024 : 17ème Conférence et exposition internationale sur les nouvelles technologies dédiées à l’éducation …

Formation professionnelle

Salon des compétences et apprentissages de qualité Turin 2024 : Six pays francophones invités par l’IFEF à l’honneur

Formation des enseignant(e)s

Lancement officiel de la formation à distance des enseignants au Bénin