Des enseignantes et enseignants qualifiés, pour une éducation de qualité

A l’occasion de la Journée mondiale des enseignants, le 5 octobre, découvrez comment la Francophonie soutient la formation des enseignant(e)s dans l’espace francophone. 

Les enseignant(e)s sont un facteur clé de la réussite scolaire des élèves. Mais le manque de formation, les conditions de travail et la baisse des financements éloignent les vocations : selon l’Institut de statistique de l’Unesco, d’ici 2030, près de 70 millions de nouveaux enseignants devront être recrutés pour atteindre l’objectif de développement durable 4 ; rien qu’en Afrique subsaharienne,15 millions d’d’enseignantes et enseignants qualifiés supplémentaires sont nécessaires pour parvenir à assurer une éducation de qualité pour tous.

Consciente de ces enjeux, la Francophonie œuvre au travers de ses différents programmes pour un renforcement des capacités des enseignants et une amélioration des méthodes d’enseignement pratiquées dans les pays francophones. 

Avec l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM), mise en œuvre par l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF), la Francophonie soutient la formation des enseignants et enseignantes du primaire dans 16 pays en développement. Depuis son lancement en 2006, 20 000 institutrices et instituteurs ont été formés ou accompagnés dans le développement de leurs compétences en langue française et en enseignement général en français. 

Autre projet phare de l’IFEF, le programme d’enseignement bilingue ELAN contribue au renforcement des capacités des enseignant(e)s à travers la formation à l’enseignement bi-plurilingue en langue nationale et en français. Concrètement, ELAN s’appuie sur la langue maternelle des élèves en vue d’améliorer les apprentissages des fondamentaux tels que lire, écrire et calculer en français. Plus de 200 000 professeurs ont été formés à cette approche, avec un impact sur près de 7 millions d’élèves.

Ces dispositifs sont complétés par le projet de Mobilité des enseignant(e)s de et en français qui permet le partage d’expérience à travers l’espace francophone en déployant des professeurs dans les écoles primaires et secondaires des pays qui en font la demande. Depuis son lancement en 2020, 90 enseignants-volontaires issus de 19 pays francophones ont ainsi été déployés au Ghana et au Rwanda pour partager avec leur confrères et consœurs de ces deux pays des méthodes d’enseignement innovantes, accompagner les élèves dans leur progression et mettre en place un environnement francophone dans les écoles et hors les murs. La promotion 2022 a ainsi réussi à toucher plus de 18 000 enseignants et élèves.

Les trois programmes précédemment cités mettent l’accent sur la participation égale des femmes et des hommes. C’est un objectif stratégique de la Francophonie qui se retrouve également au cœur de la plateforme RELIEFH (Ressources Educatives Libres pour l’Egalité Femmes-Hommes). Lancée en 2021, celle-ci a pour vocation d’aider les enseignant(e)s à intégrer les principes de l’EFH dans leur enseignement, en leur fournissant des fiches pédagogiques variées et contextualisées, des bonnes pratiques déjà éprouvées dans différents contextes et des formations en ligne.

Ainsi, le dispositif de la Francophonie intervient à plusieurs niveaux et sur différents acteurs (professeurs, chefs d’établissement, cadres des ministères de l’éducation). Il contribue à ce qu’à travers l’amélioration des capacités des enseignant(e)s, les écoles soient en mesure de former une jeunesse citoyenne, mobilisée et capable de contribuer au développement durable et à l’innovation.

Lire Aussi

À la une

eLearning Africa 2024 : 17ème Conférence et exposition internationale sur les nouvelles technologies dédiées à l’éducation …

Formation professionnelle

Salon des compétences et apprentissages de qualité Turin 2024 : Six pays francophones invités par l’IFEF à l’honneur

Formation des enseignant(e)s

Lancement officiel de la formation à distance des enseignants au Bénin